Alprail
Connexion



[COMMUNIQUÉ ALPRAIL] Extension du Léman Express et du futur RER lyonnais dans le Haut Bugey

[Communiqué de presse Alprail du 4 mars 2023]

L'économie du Haut Bugey a la chance du Léman Express

Paris a su rester une capitale mondiale uniquement grâce à son métropolitain et à son RER. Aujourd'hui, le Léman Express et le RER lyonnais toquent à la porte du Haut Bugey. Valorisant la vallée pour attirer des nouveaux habitants hautement qualifiés, le Léman Express sera aussi la garantie d'un mode de déplacement écologique et économique pour les revenus les plus faibles. Facteur de qualité de vie pour toutes les couches sociales, le train est une opportunité dont doivent se saisir la population et les élu.e.s : Lyon – Bourg – Oyonnax – Valserhône – Genève est un axe à haut potentiel avec une économie, une industrie et une mobilité tournée vers l'avenir, digne de faire partie de deux agglomérations de classe internationale, dont nous représentons le milieu exact, nous serons également à mi-chemin entre deux des grands RER métropolitains annoncés par le Président de la République, et rappelé il y a une semaine par la Premier Ministre Élisabeth Borne. Multipliez le chiffre des travailleurs navetteurs et vous obtenez le nombre de touristes, qui, des oyonnaxiennes et oyonnaxiens vont au lac de Nantua, ou, des suisses en soif de découverte du viaduc de Cize-Bolozon ou de la ville de Bourg et de son riche patrimoine. Et beaucoup d'autres trajets et raisons de voyager de manière écologique. Un trésor pour l'économie qui ne demande qu'à être ouvert, offrant à l'industrie le cadre de vie qui donne envie aux gens de venir vivre et travailler ici. Personne ne devient travailleurs ou navetteurs par hasard : nous avons tous été des touristes explorateurs avant de venir nous implanter définitivement.

L'intérêt de la multimodalité des transports et le rôle du train

La voiture individuelle et les bus de rabattement sur les gares peuvent jouer un rôle prépondérant pour les localités situées sur les hauteurs, où les autres mobilités ne sont pas aussi développées qu'en ville. Le train est la vraie colonne vertébrale de n'importe qu'elle économie compétitive. De ce point de vue, l'afflux des travailleurs frontaliers français sur le territoire de Genève est très contraignant, créateur de nombreux bouchons et de forte pollution, malgré l'organisation de covoiturage. La meilleure alternative à la voiture est dans ce cas de figure les transports en commun et principalement le train léger, le TER ou le RER, plus souples que le TGV.

Remettre sur les rails la liaison Oyonnax – Nantua

Dans un passé déjà lointain, des villes comme Tours et Orléans n'ont accepté le raccordement ferroviaire que tardivement : ainsi, une partie du trafic ferré entre Paris et Bordeaux ne passe pas par la gare de Tours intra-muros. Entre Oyonnax et Nantua, la remise en service d'une voie directe à Montréal-La Cluse doit dynamiser la région et en renforcer la cohésion. L'idée même de rater le train en marche est une option qui doit apparaître comme étant beaucoup trop coûteuse en effet négatifs directs. Cette idée ne doit même pas être envisageable.

Par conséquent, les deux premières étapes sont :
• La prolongation du Léman Express jusqu'à Nurieux-Volognat
• L’établissement du RER lyonnais avec un Terminus à Oyonnax.

La mise en vente de billet TER sur le TGV Bourg-Genève, grâce à un tarif abordable libéré de l'obligation de la place assise, doit également être discuté avec la compagnie TGV Lyria.

Agir positivement dans le Haut Bugey, notamment

Dans ces conditions et pour renforcer l'attractivité pour le Haut Bugey, le fait de jouer au maximum sur la gare de Nurieux-Volognat, qui est une gare TGV, est totalement logique et serait relativement bon marché. Le fait de rétablir un trafic au quotidien sur la ligne entre Nurieux et Bellegarde/Valserhône, avec pour haltes Brion-Montréal-la-Cluse, Nantua et Charix / Lalleyriat, a minima est une solution positive sur le court / moyen terme. Ceci en attendant une électrification du tronçon entre Nurieux et Oyonnax et le rétablissement de la liaison vers Saint Claude.

L'avantage de cette solution est également d'enrichir le "bouquet des modes de transport" et de lutter efficacement contre le réchauffement climatique en réduisant la part de la voiture. Ceci est vraiment dans l'air du temps au XXIème siècle !

Auteur : Le Comité Alprail

Carte : Plan SNCF de la région du Bugey et du Haut-Bugey

À découvrir également dans "Le Progrès" du 10 mars 2023


Partagez cet article :

Dans le même thème : Ain et Jura


article gratuit

TER/LEX Haut-Bugey : L’échange de lettres avec le Ministre

En 2022, les Mairies de Nurieux-Volognat, Nantua, Les Neyrolles et Le Poizat-Lalleyriat se sont associées ...

.

article gratuit

24 août prochain : Balade sur l’ancienne voie ferrée Divonne – Crassier

L'occasion d'évoquer les différents axes de communication du pays de Gex et de partager quelques ...

.

article gratuit

[COMMUNIQUÉ ALPRAIL] Extension du Léman Express et du futur RER lyonnais dans le Haut Bugey

[Communiqué de presse Alprail du 4 mars 2023] L'économie du Haut Bugey a la chance ...

.

article gratuit

Ligne ferroviaire du Haut-Bugey : la question du « juste financement suisse »

Article à découvrir dans la Tribune républicaine. Auteur.e : Julien Champclos Partagez cet article :

.