Skip to main content

Le Léman Express arrive, les nouveaux tarifs aussi

A six mois de la mise sur rails du Léman Express, les autorités lèvent mercredi le voile sur la tarification du réseau transfrontalier. Coup de massue pour les Vaudois. Plus de détail dans le communiqué de presse de l’Etat de Genève, 20 minutes, Le Messager, F3 Auvergne Rhône-Alpes, Le Dauphiné, la Tribune de Genève ou RTS Info.

De nouveaux horizons pour la ligne Bellegarde-Genève

Le 15 décembre prochain, le Léman-Express partira de Bellegarde et permettra une meilleure desserte ferroviaire du Grand Genève. Dans cette nouvelle offre, un aller-retour supplémentaire sera effectif entre Bellegarde et Genève. Plus de détails dans La voix de l’Ain.

 

Demain, le train

Dès le 15 décembre 2019, un vent de modernité va souffler sur la mobilité Genevoise. Le Léman Express arrive et, grâce à lui, notre façon de nous déplacer va changer à tout jamais: plus rapide, plus efficace, plus écologique. Bref, plus adaptée à l’air du temps.

Cette petite révolution porte bien des promesses: rapprocher les différents quartiers de la ville, réunir les deux rives et renforcer les liens avec nos voisins Français et Vaudois.

En attendant le jour J, laissez-nous vous prendre par la main et vous mener dans les coulisses de l’un des plus grands projets genevois. Visite guidée grâce au dossier réalisé par la la Tribune de Genève en partenariat avec le département des infrastructures de l’Etat de Genève.

 

L’arrêt Bellegarde rétabli entre Genève et Paris

Après avoir supprimé, en décembre dernier, la halte de Bellegarde pour le TGV entre Paris et Genève, en matinée (9h11 – 12h16), la compagnie Lyria a fait machine arrière, comme l’a annoncé la Tribune de Genève. Il s’agissait d’une demande de l’Association Rail Dauphiné Savoie Léman (ARDSL), qui a finalement obtenu gain de cause.

La compagnie ferroviaire française avait justifié cette suppression, en décembre, par la nécessité de faire descendre la durée totale du trajet en dessous de 3h (2h58). Mais l’ARDSL rétorquait que la ligne Paris-Genève était en grande partie utilisée par des passagers montant à Bellegarde. Ce choix était donc qualifié de “non-sens économique”.