Alprail
Connexion



Citrap Suisse : NON à la plus grande détérioration de tous les temps de l’horaire

Un concept d'offre 2035 qui circule entre experts

Depuis peu, le concept d'offre révisé de l'OFT pour le trafic ferroviaire à longue distance pour l'année 2035 (AC 2035) circule dans les milieux spécialisés. Il entraînerait des détériorations massives pour la clientèle dans une grande partie de la Suisse : des temps de parcours parfois nettement plus longs, de moins bonnes correspondances dans les grands nœuds de correspondance, l'abandon des trains pendulaires rapides ainsi que des changements plus fréquents aux frontières nationales pour les liaisons internationales. La Citrap rejette fermement ce concept d'offre et exige une "révision de la révision". Les 19 milliards de francs accordés par le Parlement jusqu'en 2035 pour l'extension du réseau ferroviaire doivent conduire à des améliorations pour les clients, et non à des détériorations.

Le concept d'offre révisé est la conséquence de l'abandon de la compensation du roulis pour les nouveaux trains grandes lignes, mais aussi de la révision des paramètres de planification de l'OFT pour la planification des horaires avec des temps de parcours plus longs, des temps d'arrêt plus longs dans les gares, l'abandon des trains pendulaires ainsi que des valeurs d'accélération plus lentes pour les trains. L'OFT a informé à ce sujet fin février 2023. Conséquence : le concept d'offre actuel pour les années postérieures à 2035 selon l'arrêté fédéral du 21 juin 2019 n'est "plus praticable". Le concept d'offre révisé pour 2035 prévoit entre autres les détériorations suivantes :

  • Allongement sensible des temps de parcours et des temps d'arrêt en trafic grandes lignes.
  • Allongement massif du temps de parcours de 20 minutes sur la ligne du pied du Jura Genève-Bâle et d'au moins 30 minutes sur la ligne Zurich-Munich.
  • Mauvaises correspondances dans de nombreuses gares de jonction, notamment Lausanne, Neuchâtel, Olten, Lucerne, St-Gall, à Berne, correspondances nettement moins bonnes en direction de l'Oberland bernois.
  • Suppression des liaisons directes de la Suisse romande vers Lucerne
  • Transfert inacceptable des trains Railjet de Zurich à Vienne sur la ligne plus lente de 40 minutes via St. Margrethen
  • Il n'y aura plus de trains IC/EC de Bâle-Olten-Lucerne vers le Tessin (uniquement des correspondances).
  • Suppression de l'alternance Arth-Goldau (les trains partent alternativement de Zurich ou de Lucerne via la ligne de base ou la ligne de montagne vers le sud et inversement).
  • Dégradation considérable de la desserte internationale. Ainsi, les trains en provenance d'Allemagne et de France ne circuleront plus que jusqu'à Bâle CFF, où les voyageurs devront à l'avenir changer de train. Même le TGV en provenance de Paris ne devrait pas continuer jusqu'à Zurich.

Pour la Citrap Suisse, c'est hors de question

Si seule une fraction de ce qui est visible dans les documents de l'OFT est mise en œuvre, la Suisse sera confrontée à la plus grande détérioration de l'horaire de tous les temps. Nous ne
gagnerons ainsi aucun passager, nous les ferons fuir. La Citrap exige que le nouveau concept d'offre 2035 soit retiré et massivement remanié par l'OFT. Elle demande que les temps de parcours actuels des trains grandes lignes restent valables à l'avenir. Pour la Citrap, il n'y a aucune raison de "ralentir" systématiquement le système ferroviaire. La Citrap demande que des trains pendulaires rapides continuent de circuler sur la ligne du pied du Jura et que les offres attractives actuelles soient maintenues. Pour ce faire, une acquisition de remplacement pour les trains pendulaires (remplacement des ICN) doit être lancée au cours de cette décennie avec une mise en service à partir de 2040. Afin de gagner des réserves de temps de parcours supplémentaires ou de pouvoir réaliser ponctuellement des gains de temps de parcours, il convient d'acquérir des trains plus fortement motorisés dans le trafic grandes lignes comme dans les RER et d'adapter les lignes appropriées à des vitesses plus élevées. Pour compenser l'abandon de la technique pendulaire sur les nouveaux trains à deux étages du trafic grandes lignes, il convient de réaliser en priorité de nouvelles lignes entre Lausanne et Fribourg ainsi qu'entre Winterthur et St-Gall.

Florence Brenzikofer élue présidente de la Citrap

L'assemblée générale de la Citrap Suisse a élu à l'unanimité la conseillère nationale Florence Brenzikofer comme nouvelle présidente de la Citrap Suisse. Florence Brenzikofer est conseillère nationale des Verts depuis 2019 et membre de la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national depuis avril 2022. L'une de ses priorités en matière de politique des transports est la politique tarifaire. Elle a formulé ses objectifs comme suit lors de l'AG : "En matière de tarification, nous avons aujourd'hui affaire à un patchwork bigarré. Pour renforcer les TP par rapport au TIM, il faut une offre simple et avantageuse pour tous dans toute la Suisse. C'est la seule façon d'atteindre les objectifs climatiques dans le domaine des transports". Le président sortant, Christoph Wydler, a rendu hommage à son élection : "Je me réjouis que nous ayons pu gagner Florence Brenzikofer pour la Citrap. Cela renforce de manière décisive la Citrap en tant qu'organisation de clients des transports publics au niveau national". Christoph Wydler a été honoré pour les services qu'il a rendus à la Citrap. Il reste actif pour la Citrap en tant que vice-président. Le deuxième vice-président, Hans Meiner, a été confirmé dans ses fonctions.

Auteur : Résolution adoptée par l'Assemblée général de la Citrap Suisse à Liestal, le 17 juin 2023
Image : Future gare de Liestal dans le canton de Bâle-Campagne, Copyright SBB CFF FFS


Partagez cet article :

Dans le même thème : Suisse


article gratuit

CTT-N : Feu vert pour l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire

La Commission des transports et des télécommunications du Conseil national (CTT-N) donne son feu vert ...

.

article gratuit

«Seule la ponctualité des trains français satisfait les CFF»

Les CFF négocient avec les pays voisins pour diminuer les retards. Les CFF négocient avec ...

.

article gratuit

Christa Hostettler nommée nouvelle directrice de l’Office fédéral des transports (OFT)

Lors de sa séance du 24 janvier 2024, le Conseil fédéral a nommé Christa Hostettler ...

.

article gratuit

CFF : Une bonne ponctualité en 2023, avec plus de voyageuses et de voyageurs et de nombreux chantiers

En 2023, les trains de voyageurs des CFF ont circulé avec la même ponctualité que ...

.