Skip to main content

Les Genevois ont répondu positivement à l’invitation de Luc Bathassat et des CFF pour Ge-aime le train.

De nombreux curieux ont visité les quatre sites du CEVA sur Genève et aussi le site à Lausanne lors des portes ouvertes des 23 et 24 septembre 2017. Les travaux ne sont pas terminés, il y a encore de câbles à tirer et des tunnels à creuser mais dans l’ensemble, on peut déjà fort bien imaginer ce que sera le CEVA avec ses gares lumineuses grâce aux briques de verre, et ses espaces aérés. L’opération a été un succès. Des explications claires ont été donné en ce qui concerne la sécurité et les places de parking.

La Tribune de Genève évoque dans un premier et un second article cette journée. Autre article sur RTS Info.

Le bout du tunnel… de Champel

Le tracé du futur CEVA est enfin ouvert depuis Cornavin, jusque Annemasse ! Depuis le 8 juin 2017, Les derniers mètres du tunnel de Champel ont été franchis. C’est une grande victoire, saluée par Luc Barthassat, le chef du département de l’environnement des transports et de l’agriculture lors de l’inauguration et cela  après des mois de tractations juridiques et après avoir surmonté des difficultés techniques imprévues dans le tunnel

Il reste à réaliser le bétonnage de la voûte, des banquettes et du radier (sol de l’ouvrage), avant la construction des dalles flottantes et l’installation des équipements ferroviaires.

Des Portes-ouvertes auront lieu les 23 et 24 septembre 2017 prochain tandis que la prochaine étape se dessine : Lancy-Pont Rouge pour la fin de l’année.

Sources :

Tribune de Genève

Site CEVA (Etat de Genève)

Eco Savoie – Mont-Blanc

RTS infos

Lancy TV

Une ancienne cave à fromages devient l’accès à la future halte du CEVA à Champel !

En bon état, ce tunnel, abandonné en 1958, facilitera la percée du tunnel piétonnier prévu entre le plateau de Champel et le quartier de La Roseraie comme le relève Marc Moulin dans un article de la Tribune de Genève. L’ancienne cave à fromage souterraine se situe au bas de l’avenue de Beau-Séjour. Il ne manque que 170 m! Le forage présente cependant quelques risques : une poche a déversé en novembre dernier,  une quarantaine de mètre cubes de sable. Les travaux, interrompus reprendront en février.

Le tunnel sera équipé de tapis roulants. Et il y aura de l’espace pour marcher. La fin des travaux est prévue pour fin 2018.

coût du chantier : 15 millions de francs suisses.

L’origine de ce tunnel est mystérieuse.