En parallèle des syndics de Terre Sainte, le député PLR Pierre-André Romanens était, lui aussi, monter au créneau concernant la hausse des tarifs induite par le Léman Express. La position du Conseil d’Etat n’a pas bougé: l’aide cantonale sera spécifique et limitée dans le temps nous l’apprend La Côte.