Un ingénieur à la retraite combat sans relâche les deux chantiers ferroviaires prévus à Cornavin et à l’aéroport. Au lieu des 4,67 milliards de francs planifiés, il propose un contre-projet ne coûtant que 740 millions. Ses soutiens se multiplient. Leur but? Faire plier le ministre des Infrastructures Serge Dal Busco. Le GHI revient sur ce projet.