Skip to main content

Le Conseil fédéral veut renforcer la ligne ferroviaire de La Plaine

Le Conseil fédéral veut libérer un montant de 11,9 milliards de francs pour désengorger le rail à l’horizon 2035. Après la procédure de consultation, il a légèrement rehaussé l’enveloppe prévue initialement, incluant de nouveaux projets. Articles à trouver dans la Tribune de Genève et RTS Info.

Quel chantier ! Gigantesque travaux CFF entre Lausanne et Puidoux

L’un des tronçons CFF les plus fréquenté de suisse fermé tout l’été. Plus aucun train entre Puidoux et Lausanne, le temps que quelques 600 ouvriers refassent les gares, les voies. Un chantier gigantesque qui bouleverse la vie des riverains, des pendulaires et même des vipères. Une enquête de Mise au point sur la TRS.

Retard ferroviaire genevois.

Après l’annonce des subventions fédérales non accordées aux lignes de tram transfrontalières, les ambitions ferroviaires genevoises pour 2050 sont-elles remises en question ? Devant la réalité des chiffres, les statistiques annoncent encore une augmentation d’habitants dans l’espace frontalier, 150 millions s’ajouteraient au 1 million actu, comment  faire face à un inévitable encombrement  si les moyens de transports ne s’adaptent pas aux nouveaux besoins de mobilité ?

L’attractivité de Genève comme mégapole devrait être reconsidérée car les infrastructures ne suivent pas.  Ce sont les questions posées par René Longet, ex-maire  de la ville d’Onex, sur son blog de la Tribune de Genève

Unia a actionné le Tribunal administratif fédéral contre les dérogations visant à rattraper le retard des travaux CEVA.

Le chantier du CEVA va à nouveau occuper les juges fédéraux. Après que l’autorisation de construire a subi un marathon de quatre années face à la justice suprême, le syndicat Unia vient d’actionner le Tribunal administratif fédéral pour empêcher que les responsables de l’ouvrage ferroviaire instaurent du travail de nuit, du lundi matin au samedi soir, sur le chantier, et ceci pour une durée de deux ans à compte d’août 2017. Un article de Marc Moulin dans 24 heures.

Budget ferroviaire: les cantons romands «déplorent fortement»

La Suisse occidentale se sent laissée pour compte dans le projet d’investissements ferroviaires de 11,5 milliards de francs présenté vendredi par Doris Leuthard. Le renvoi au-delà de 2035 de la deuxième voie au Lötschberg est jugé incompréhensible. Un article de la Tribune de Genève.

Les CFF construisent une voie pour les marchandises à Founex depuis le mois d’avril

Léman 2030 prévoit le passage tous les quarts d’heure des trains du RER Vaud et du Léman Express et veut doubler le trafic ferroviaire entre Lausanne et Genève. Résultat : il faut construire une voie supplémentaire pour le transport de marchandises entre Founex et Coppet soit 3,8 milliards de francs suisses d’investissement Les travaux dureront jusque fin 2019 et coûteront 73 millions de francs suisses.

Lien : CFF SA Communiqué de presse du 16 mai 2017 de l’Office fédéral des transports

13 milliards pour l’entretien du réseau ferroviaire suisse

Les entreprises de transports publics suisses alertent les autorités sur l’état du réseau ferré du pays, qui n’aurait pas été suffisamment entretenu entre 1995 et 2011, faute de finances suffisantes. Elle demande une rallonge de 13 milliards (15%) sur l’enveloppe 2013-16 prévue pour ces travaux d’entretiens, comme l’annonce la RTS.

En échange les entreprises du rail suisse s’engage à mener ces travaux avec un maximum d’efficacité, afin de garantir des économies de l’ordre de 600 millions de francs au total. Elles comptent notamment privilégier les chantiers de jour, plus efficaces que des travaux nocturnes. L’Assemblée fédérale devra se prononcer prochainement sur cette rallonge.