Les CFF cherchent des réponses à la multiplication des chantiers et au manque de personnel. Ils lancent un programme Ponctualité clientèle 2.0 et envisagent de remplacer certains trains peu fréquentés par des bus. Le Temps vous en dit plus.