Une révolution dans notre façon de voyager et le transport des marchandises ! Pour atteindre plus de 30% la capacité du réseau, les CFF envisagent une automatisation et des systèmes digitalisés. Des wagons « intelligents » et des trains télécommandés. L’état des voies, les travaux, le déplacement des marchandises seront aussi sous contrôle informatique. Les CFF songent même à des drones comme le relève l’article de Caroline Zuercher dans la Tribune de Genève.

RailFit 20/30, vise la suppression de 1400 postes de travail d’ici 2020. Une autre ombre au tableau : l’appel aux services Uber prévu pour fin avril, ce qui ne manque pas de soulever une vive opposition de syndicats concernés !