Comme le relate 20 minutes le patron des CFF, Andreas Meyer, a rappelé dans l’affaire des trains à deux étages «FV-Dosto» que la liberté d’acquisition des CFF est très corsetée.