Les retards et suppressions de train ainsi que les convois trop courts agacent. Une pétition est lancée et les autorités de Versoix s’adressent au Conseil d’Etat comme nous l’apprennent Le Temps,le GHI et la Tribune de Genève dans un premier article puis dans un second toujours dans la Tribune de Genève