L’ingénieur retraité Rodolphe Weibel, qui a élaboré un projet alternatif pour le développement du réseau ferroviaire genevois sur la rive droite, réagit à un article du Courrier du 24 avril en répondant à certains arguments du Département des infrastructures (DI).