La pression exercée par un collectif de Rochois bien décidé à se protéger du rayonnement électromagnétique a fait plier la SNCF comme nous l’apprend le Dauphiné.