Monsieur le préfet de la Haute-Savoie,

Monsieur le président

du conseil départemental de la Haute-Savoie,

Aux bons soins de la Mairie de Bons-en-Chablais

 

Bons-en-Chablais le 18 Mars 2016

 

Concerne : registre de la concertation Machilly-Thonon-les-Bains.

 

 

Monsieur le préfet de la Haute-Savoie,

Monsieur le président du conseil départemental de la Haute-Savoie,

 

Dans le cadre de la concertation du projet de la voie express Machilly-Thonon notre association constituée de nombreuses collectivités territoriales françaises et suisse et dont l’art. 2 de ses statuts précise: «L’association s’engage en faveur du maintien et du développement d’un réseau ferroviaire complet en région Léman-Mont-Blanc, apte à supporter tout type de trafic», s’est positionnée. Elle relève que la plate-forme ferroviaire entre les passages à niveaux « chez Jacquier » (commune de Lully) et celui de la route de Sciez (commune de Perrignier) retenue dans le DUP de 2006 ne figure plus dans la bande d’étude du nouveau projet présenté.

 

En 2004 cette plate-forme située au carrefour autoroutier et ferroviaire à proximité de la gare de Perrignier a fait l’objet d’une étude qui démontrait sa justification comme le point de fret indispensable pour le nord de la Haute-Savoie et plus particulièrement le Chablais.

 

Elle permettrait une souplesse dans l’approvisionnement des wagons vides et dans l’évacuation des trains chargés au départ de l’embranchement des eaux minérales d’Evian à Publier (env. 12 km.). Ces trains de 750 mètres, représentant le 60 à 70% de la production actuelle de l’usine d’embouteillage, circulent sur cette ligne à voie unique dont les points de croisements sont bien inférieurs à ces longueurs et génèrent des conséquences négatives sur la régularité du trafic voyageur.

 

Prévue pour les transports de bois dans cette région forestière, pour l’approvisionnement en granulats et l’évacuation de déchets elle pourrait devenir un maillon essentiel pour un trafic conteneurs rail-route à longues distances dans les décennies à venir.

 

Cette ligne à voie unique connait une forte croissance tant du trafic voyageur que du trafic marchandises, trafic qui ne devrait que s’accroitre avec la mise en service du CEVA. Elle va devenir un maillon essentiel des déplacements dans notre région.

 

Lors de notre assemblée générale du 15 mars dernier l’ensemble de nos membres se sont prononcés pour le maintien de cette plate-forme et demande une sauvegarde de la réserve foncière telle que prévue dans le DUP de 2006.

 

En vous remerciant de prendre notre demande en considération nous vous prions de recevoir, Monsieur le préfet, Monsieur le président, nos meilleures salutations.

 

Monsieur le Co-président pour la FRANCE : Jean-Paul Roch

Monsieur le Co-président pour la SUISSE : Patrice Plojoux

 

Signé et remis à la mairie de Bons-en-Chablais le 18 Mars 2016 pour annexion au registre de la concertation Machilly-Thonon-les-Bains.

Copie à la Direction général des transports du canton de Genève