Les opérateurs du futur réseau transfrontalier viennent de prendre cette décision: les chauffeurs des trains du futur CEVA changeront à la frontière, comme l’a révélé le Matin Dimanche. Des conducteur suisses seront à la manoeuvre côté helvétique, et inversement. Les changements s’effectueront à Annemasse et prendront 15 minutes.

Si des débrayages avait lieu côté hexagonal, les rames du Léman Express effectuerait leur terminus à Annemasse, plutôt que de poursuivre jusqu’aux autres haltes françaises. Si certains politiciens s’inquiètent des retards éventuels que pourraient occasionner un tel fonctionnement, les CFF assure qu’il n’y aura aucun problème. La plupart des trains transfrontaliers, vers Milan ou Paris par exemple, fonctionnent de la sorte.