Cheffe de projets aménagements et transports dans la cellule Grands Projets de la Direction des Politiques Territoriales et de l’Economie dAnnemasse-Les Voirons Agglomération

 

La gare d’Annemasse : modèle d’éco-quartier

Alors que la mise en fonction du CEVA est toujours prévue pour fin 2019, Maame Alison Lebras, cheffe de projets Aménagement a présenté un tableau très encourageant sur l’avancement des travaux liés  au CEVA côté France. A ce jour les délais sont respectés et devraient l’être pour l’échéance de sa mise en service. L’arrivée du CEVA  va bouleverser la configuration de tout le quartier autour de la gare d’Annemasse. Cet aménagement très complexe, tient compte des différentes mobilités et de leur coordination entre elles. Ainsi, tout en respectant le principe de fluidité du trafic, l’accès à la gare doit être facilité au maximum

 

 4ème gare de Rhône Alpes

L’exposé d’Alison Lebras a bien illustré les transformations de grande envergure du site de la gare d’Annemasse qui deviendra la 4ème gare de Rhône Alpes du point de vue passagers. Les travaux entraînent la disparition des anciens immeubles désaffectés et voient ériger notamment un hôtel et ainsi que des immeubles administratifs dont «  La Maison de la Mobilité ». Le bâtiment central de l’ancienne gare sera préservé et les alentours aménagés afin faciliter la mobilité: chemins d’accès piétonniers, passages sous de voie, accès pour les bus, parkings pour les voitures et les vélos. Il s’agit ainsi de  l’émergence d’un éco quartier multifonctionnel !

La gare disposera de quatre quais dont un réservé à la ligne de et vers Genève. De nouveaux axes de mobilité se dessinent, un franchissement sous voies du Nord au Sud de la gare permettra un accès biface. Une ligne de bus Tango reliera deux parkings relais. Le Léman express sera prolongé en direction de Juvigny. La voie verte à mobilité douce suivra le tracé du CEVA. L’ancienne rotonde qui servait à l’entretien des trains n’a pas pu être conservée mais des vestiges seront visibles.

 

Prévoir le flux des mouvements.

Il y aura un train toutes les 10 minutes entre Annemasse et Genève en période de pointe et un train toutes les 30 minutes – également en période de pointe – sur les autres branches de l’Etoile ferroviaire. 500 places de parkings de courte ou longue durée et 310 places pour vélos sont prévus à proximité. La Maison de la mobilité informera sur les différents modes : le co-voiturage, par exemple et mettra à disposition une station de vélos avec un service de réparation.

 

Les questions en suspens.

La volonté est d’éviter que la gare d’Annemasse ne devienne un «big car park»,  Il est donc important de pouvoir stationner les voitures ailleurs, à proximité et le long du réseau Lémanis.  Mais les parkings de dans les communes ne sont toutefois pas encore bien définis dans leur ensemble

 

Le tram à 400m de la gare d’Annemasse. Cela peut sembler peu pratique et illogique. De fait le tram n’est pas prévu pour doubler le CEVA. Il est mis en site propre et ira jusqu’au Lycée des Glières et a pour but de faciliter la mobilité urbaine de l’agglomération d’Annemasse en direction de Moillesulaz.  L’avenir dira si un jour il conviendra d’amener le tram jusqu’à la gare.

 

Interview de Madame Alison Lebras.

 

Alprail: Quel est votre rôle en tant que cheffe de projet ?

 

«J’occupe ce poste depuis six ans, mon rôle est de coordonner les actions des différents partenaires. Je suis passée de la phase d’études à la phase de coordination ».

 

Selon Alison Lebras, son rôle de cheffe de projet est très motivant, la bonne volonté et la collaboration positive étant de mise entre les différents corps de métier.

 

Alprail : quand est-il du budget, est-il respecté et bouclé ?

Le budget et financement ont été arrêtés en septembre 2017.

 

Alprail : Qu’est-il de la sécurité des voyageurs ?

Ce sont des questions importantes qui devront être examinées  dans le cadre de l’Etat et dans la coordination des services de sécurité transfrontalière. Il y aura évidemment des contraintes, l’installation de caméras ou la possibilité de couper le trafic si nécessaire mais on cherche surtout à garantir la fluidité du trafic ferroviaire.

 

 

MLG