Tenue dans les locaux de l’UOG Genève

Constatant la régularité de la convocation, Patrice Plojoux, co-président, ouvre l’assemblée générale à 18.15 et excuse les membres absents.

  1. L’ordre du jour est adopté à l’unanimité.
  2. Le PV de l’assemblée générale du 21 mars 2018 est adopté à l’unanimité.
  3. Dans son rapport, pour la partie Suisse, Patrice Plojoux résume l’activité de l’association depuis la dernière AG marquée par 7 réunions de bureau et une séance élargie de comité. Au cours de l’exercice, la tradition d’une rencontre informelle en principe tous les deux mois (hors vacances) «Le ferroviaire autour d’une bière») ouverte aux intéressés, s’est bien établie. L’une d’elle a été suivie, le soir, par une intéressante visite du centre de maintenance du matériel roulant des CFF à Sécheron. Patrice Plojoux évoque la procédure de consultation PRODES pour laquelle notre association a pris position au cours de l’exercice précédent en faveur du cadencement des Régio Express au ¼ d’heure entre Genève et Lausanne en soutenant notamment l’étude comparative entre la réfection de la ligne actuelle et la construction d’une nouvelle ligne (projet Daniel Mange) qu’ALP-Rail considère comme prioritaire si l’étude est favorable. A l’occasion de la présente assemblée, il a le plaisir d’annoncer, selon M. Pavageau, (Département des infrastructures de l’Etat de Genève) que les CFF vont désormais prendre à leur charge cette étude comparative. La réalisation du projet CEVA pour laquelle notre association a œuvré depuis plus de vingt ans et dont la mise en marche avec le Léman-Express est désormais confirmée pour le 15 décembre 2019, nous incite désormais à nous engager sur trois objectifs prochains majeurs, à savoir : Le prolongement du Léman-Express de Thonon à St. Gingolph (Projet RER Sud-Léman); le raccordement du CEVA à l’Aéroport (sans changement à Cornavin); le développement de la liaison Genève Annecy. Pour sa part, Jean-Paul Roch, co-président, présente son rapport pour la partie française. Dans ce contexte, ALP-Rail a rencontré M. Deage 1er vice-président du SIAC / Chablais (62 communes) au sujet de la révision du SCOT (schéma de cohérence du territoire) dont le premier objectif, en l’occurrence, est le désenclavement multimodal du Chablais avec un dédoublement de la voie (réserve de l’emprise de la plateforme). ALP-Rail est également intervenue lors de l’enquête publique à Bons-en-Chablais au sujet d’acquisitions foncières en prévision d’un pôle multimodal sur le site de la gare. Notre association a discuté avec Mme Pfleigner (présidente du SIAC et maire de St. Gingolph), des projets concernant le RER Sud-Léman et réitère que dans le contexte transfrontalier du SCOT il n’y aura pas de trafic fret / ferroutage prévu sur le tracé du RER Sud-Léman entre Saint-Gingolph et Evian. Pour information de l’assemblée en ce qui concerne les travaux côté France, Jean-Paul Roch résume la situation comme suit : En gros le planning est respecté, avec un petit bémol pour certains P+R : Bons: 200 places – enquête publique en cours ; Pérignier: 400 places – réalisation prévue pour 2021; Annemasse: prévision 512  places   – Thonon: 550 places – Evian : 200 places. En ce qui concerne le ferroviaire : suppression du PN90 à 91 à Reigner et Esery et ouverture d’un pont rail de 23 m/fin 2018; suppression du PN90 à 93 à Etrembières et ouverture d’un pont rail de 80 m pour nov. 2019; suppression des PN65 et 66 à Perrignier en lien avec la 2/2 voies pour laquelle ALP-Rail compte intervenir; sécurisation du PN49 à Ville-la-Grand; en gare d’Annemasse les travaux de restructuration  du plan des voies et l’agrandissement du poste de commande centralisé sont pratiquement terminés;  la planification d’un centre de maintenance des rames de 12’000 m2 entièrement financé par  la Région Auvergne-Rhône-Alpes est en bonne voie; la gare d’Evian voit la réalisation de 2 voies dites de remisage pour les TER
  4. Comptes 2018 et rapport de révision – Serge Anet, trésorier, fait état de son rapport. Il remarque que bien que  le nombre de membres tant individuels que collectifs qui oublient de payer reste constant, résultat annuel de l’exercice se solde par une augmentation du bénéfice situé à Fr. 7’073.63 . Serge Anet estime que la mise en marche du Léman-Express devrait apporter plus de cotisations, également au regard du projet RER Sud-Léman. Dominique Beffa, réviseur, donne lecture de son rapport et conclut en recommandant l’acceptation des comptes avec décharge au trésorier
  5. Discussion des rapports présentés et approbation  – Tous les rapports sont acceptés à l’unanimité.
  6. Fixation des cotisations 2020 – L’assemblée décide à l’unanimité de ne pas les changer, elles sont maintenues comme suit : membres ind. français € 30 / suisses Fr. 40.- , membres collectifs : selon nombre d’habitants (env. Fr. 500.-)
  7. Election de vérificateurs aux comptes – Le président remercie Dominique Beffa pour son rapport de vérificateur aux comptes et lui demande, s’il accepte de reconduire son mandat. Ce qu’il accepte avec acclamation de l’assemblée.
  8. Présentation des nouveaux membres vote et démissions – Serge Grivel est accepté comme nouveau membre à l’unanimité, ainsi qu’André Reymond qui redevient membre. Olivier Zimmerman a démissionné.
  9. Election du nouveau bureau – Boris Schereschewsky se retirant du bureau en sa fonction de secrétaire d’ALP-Rail, sur proposition de Patrice Plojoux, le nouveau bureau est composé de la manière suivante : Patrice Plojoux, Jean-Paul Roch, Serge Anet et Serge Grivel
  10. Election et composition du comité – Sur proposition du président et conformément à la réorganisation annoncée à l’AG 2018, le comité est désormais composé de membres représentant chacun l’une des régions du Bassin lémanique concernées par notre association. L’assemblée désigne avec remerciements comme suit ce comité :Région Genève: Gabriel Barrillier – Région  Vaud: Tobias Imobersteg – Valais: Samuel Pellissier – Ain: Jean-Bernard Le Moine –  Haute-Savoie Roger : Brasier
  11. Divers et discussions – Au vu de la mise en marche du Léman-Express, annoncée pour le 15 décembre 2019, Alprail projette l’édition d’une plaquette d’information grand public qui retrace la contribution historique et active de notre association pour la réalisation du CEVA et sa vision de l’avenir. Une partie du bénéfice comptable actuel pourra être utilisée pour les frais de publication. Les discussions portent principalement sur les questions encore ouvertes au sujet de la tarification, des abonnements de transport, de l’agrandissement de la gare Cornavin, des projets alternatifs de boucle ferroviaire entre l’aéroport et Bellevue ainsi que de la mobilité douce (accès vélos). Un membre suggère que nous visitions le chantier du CEVA tant que cela est encore possible (avant ou pendant les dernières portes ouvertes les 29/30 juin).

 

La partie officielle de l’AG étant terminée, Patrice Plojoux souhaite une cordiale bienvenue à Serge Dal Busco, conseiller d’Etat en charge du département des infrastructures du Canton de Genève pour un exposé sur la «Mobilité dans le Bassin lémanique» qui est suivi avec vive attention dans une excellente atmosphère et un dialogue très ouvert avec les membres présents.  

A l’issue de la réunion le président invite l’assemblée au traditionnel verre de l’amitié vers 20.30

 

28 membres et invités sont présents : Chr. Aebischer – A. Reymond – D. Beffa – R. Brasier – G. Bariller – S. Anet – J. Masur – J. Gallay – S. Mechkat – M. Graf – T. Imobersteg – M. Lamblert – B. Nussbaum – M. LeGuenec – B. Lemoine –  R.Rion – M. Excoffier – M. Migotte – Ph. Gauthier – P. Bovey –  R. Pagani –  S. Pellissier – G. Plojoux – P. Plojoux –  J.P. Roch – Chr. Renggli – R. Rion – P. Hoffmann – B. Schereschewsky –

14 excusés : D. Mange – P. Gaudin – R. Kallmann – H. Rossi – Chr. Dupessey) Ville de Publier – Commune de Chêne-Bourg – Maire de Carouge – Commune de Thônex.  H. Rossi – J.P. Charneau.