Skip to main content

Domo Swiss Express SA obtient une concession d’autocars grandes lignes nationales 

L’Office fédéral des transports (OFT) a octroyé à l’entreprise « Domo Swiss Express SA » la concession lui permettant d’exploiter trois lignes nationales du transport par bus sur de longues distances. L’entreprise a fourni toutes les confirmations et attestations prouvant que les dispositions légales étaient respectées.

L’OFT a octroyé à l’entreprise les concessions pour les liaisons par bus de ligne sur les itinéraires St-Gall – Zurich – Bienne – Genève Aéroport, Zurich Aéroport – Bâle – Lucerne – Lugano et Coire – Zurich – Berne – Sion. Il est prévu que les bus circulent une à deux fois par jour dans les deux sens. Valable jusqu’à fin 2020, la concession fixe les arrêts et le nombre maximal de courses par jour qui peut être défini dans le cadre de la procédure d’établissement de l’horaire.

Conformément aux dispositions légales, l’entreprise a dû prouver à l’OFT qu’elle respectait les salaires et les conditions de travail en usage dans la branche, de même que les dispositions de la loi sur la durée du travail et de la loi sur l’égalité pour les handicapés. L’entreprise a confirmé disposer de tous les droits requis pour utiliser les arrêts.

Les offres de « Domo Swiss Express SA » seront intégrées aux systèmes de transports et tarifaire des transports publics, y c. l’acceptation des abonnements demi-tarif et généraux. Comme les places debout ne sont pas admises en transport par autocar, la réservation des places est obligatoire.

Selon les dispositions légales en vigueur, les nouvelles offres de transport ne doivent pas concurrencer de manière essentielle les offres existantes cofinancées par les pouvoirs publics ni compromettre les offres de transports publics qui ne bénéficient pas du soutien de l’État. La consultation des entreprises de transport et des cantons concernés, qui a eu lieu en été 2017, n’a pas permis de conclure à une concurrence déterminante au niveau juridique.

Dans son rapport d’octobre 2017 sur le transport international de voyageurs et sur le transport national par autocar, le Conseil fédéral a retenu que le transport national par autocar pouvait compléter judicieusement et de manière ponctuelle le système des transports publics. L’intégration de ce transport au système tarifaire des transports publics permet de nouvelles options de voyage conviviales. Ainsi, le modèle des transports publics suisses peut être encore renforcé et positionné comme une bonne alternative au trafic individuel motorisé.

Info : SNOTPG

Domo Swiss Express pourra exploiter trois lignes de bus sur de longues distances en Suisse. L’Office fédéral des transports (OFT) a octroyé à l’entreprise la concession nécessaire jusqu’à fin 2020. RTS Info

 

 

 

Tout sera prêt pour la mise en route du Léman-Express fin 2019.

Unique en France ! Connecter un train de Suisse en gare d’Annemasse à un train français de manière entièrement automatique, sera possible dès 2019 sur l’axe Léman Express. Grâce à une nouvelle signalisation ferroviaire. Les trains pourront repartir alors comme navette ou repartir en double rame.

Le directeur d’opération Ceva France, Philippe Soleil est optimiste : doubler les voies n’est pas urgent sur la ligne Annemasse-La Roche-sur-Foron et il est prévu   des voies d’évitement pour permettre le passage de plus de trains. Les transformations du paysage ont commencé avec la suppression de passages à niveau.

LE MESSAGER Genevois jeudi 8 février 2018. “Ligne Annemasse-La Roche-sur-Foron : ce qui va être fait pour accueillir le Léman Express.” par Mathieu Gaillac.

 

 

Une autorité binationale pour le Léman-Express.

Le 1er février 2018, lors des Assises de la Transition Energétique, les représentants de la Confédération,  du canton de Genève, du canton de Vaud et de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont signé une lettre d’intention, celle d’instaurer une autorité commune pour gérer de manière transfrontalière tous les obstacles techniques, administratifs et législatifs qui vont surgir pour la création de la ligne Léman-Express. Cette étape est nécessaire afin de coordonner toutes les décisions et être l’interlocuteur d’une seule entreprise exploitante.

Le Messager. Genevois  du 8 février 2018 . “Le Léman-Express se dote d’une autorité binationale” par  J.S.