Skip to main content

Genève liste ses ambitions ferroviaires pour 2050

Souffrant d’un net sous-développement ferroviaire en comparaison nationale, Genève veut poursuivre le «rattrapage consécutif au retard pris ces dernières années». Le Canton demande à Berne de financer l’étude de nouvelles lignes de chemin de fer. Un article de Marc Moulin dans la Tribune de Genève.

 

 

Les travaux à la gare d’Annemasse provoquent les premières perturbations.

La ligne du Léman Express se fait attendre et  des chantiers importants sont en cours devant la gare d’Annemasse pour aménager le lieu qui sera un des plus importants Pôle d’échange où on attend  entre quatre à cinq millions de voyageur. Résultats : depuis le 16 janvier et jusqu’en mars, la circulation est déviée en plusieurs endroits. Le gros du chantier qui se fait par étapes, durera deux ans. S’armer de patience. Un article de Julian Chivet dans Le Messager.

Nouvelle passerelle sur le viaduc de la Jonction.

Après deux ans de fermeture en raison de travaux lourds sur la voie ferrée du viaduc qui enjambe le Rhône, la passerelle piétonnière a été inaugurée le 27 janvier en présence de Luc Barthassat, conseiller d’Etat au Département de l’Environnsment, des Transports et de l’Agriculture et  Rémy Pagani, maire de la ville de Genève. La passerelle gagne plusieurs mètres en largeur et les garde-corps ont pris de la hauteur. Un article de la Tribune de Genève.

La bataille pour la réouverture du RER Sud Léman est en passe d’être gagnée

L’annonce a été faite lors de la cérémonie des voeux de Saint-Gingolph en présence de nombreux élus français et suisse. Compte rendu par Benoit Grandcollot dans le Dauphiné.$

 

Pour la bonne forme nous joignons ci-dessous la remarque reçue d’un lecteur de notre site :  (reçu le 05.04.2018)

Que votre association soit favorable à la réouverture de la ligne (française” du Tonkin, c”est son droit. Mais vous ne devriez pas reprendre à votre compte les “informations” propagées par le signataire de cet article du “Dauphiné libéré” – en plein conflit d’intérêt, puisqu’il est essentiellement un propagandiste de ce projet. Il est totalement inexact que l’Etat et le Conseil général de Haute-Savoie soutiennent la réouverture de la ligne.
La “bataille du rail” n’est pas terminée !