Skip to main content

Budget ferroviaire: les cantons romands «déplorent fortement»

La Suisse occidentale se sent laissée pour compte dans le projet d’investissements ferroviaires de 11,5 milliards de francs présenté vendredi par Doris Leuthard. Le renvoi au-delà de 2035 de la deuxième voie au Lötschberg est jugé incompréhensible. Un article de la Tribune de Genève.

Suisse alémanique gâtée, ligne de La Plaine écartée

RTS Info estime que le projet PRODES 2030-35 mis en consultation par le Conseil Fédéral donne une part plus conséquentes aux projet qui seraient réalisées outre-Sarine qu’à ceux prévus en Suisse romande.

Parmi les déçus, on trouve le canton de Genève qui n’obtient pas les améliorations escomptées sur la ligne Genève-La Plaine.

Ouestrail estime que la Suisse romande est mal servie par PRODES 2030-35

Dans son communiqué de presse concernant le projet de message mis en consultation ce jour par le Conseil fédéral l’association de défense des intérêts ferroviaires de la Suisse occidentale rappelle que les 7 cantons concernés qui sont Genève, Vaud, Valais, Fribourg, Berne, Neuchâtel et Jura représentent 40% du territoire national, 40% du réseau ferroviaire et près de 40% de la population. Il serait donc logique que 40% des 11,5 milliards qui seront affectés à l’aménagement du réseau ferroviaire soient investis dans cette partie du pays et non seulement environ 25%

« La suppression des passages à niveau se précise » par Julia Chivet (Le Messager)

Le chantier du Léman Express nécessite la suppression de certains passages à niveau. Celui d’Etrembières n’est pas encore terminé et ceux de Reignier-Esery ont débuté en été. La création d’ouvrages d’art entraînera la fermeture de lignes plusieurs mois en 2018  et la circulation routière sera perturbée ( sortie 14)

La date de mise en service de la gare Pont Rouge à la Praille approche à grands pas (décembre 2017) !

Le bulletin trimestriel du CEVA de septembre 2017 fait le point sur  le bon avancement des travaux et annonce le succès des portes ouvertes sur le chantier, des 23 et 24  septembre (plus de 30.000 visiteurs). Sur l’itinéraire du CEVA, huit oppositions (quartier Théodore-Weber jusqu’à la frontière et  tunnel de Pinchat) sont encore traitées. l’Office fédéral des transports doit encore se prononcer. La date de mise en sercice du CEVA est maintenue : fin 2019.

Les Genevois ont répondu positivement à l’invitation de Luc Bathassat et des CFF pour Ge-aime le train.

De nombreux curieux ont visité les quatre sites du CEVA sur Genève et aussi le site à Lausanne lors des portes ouvertes des 23 et 24 septembre 2017. Les travaux ne sont pas terminés, il y a encore de câbles à tirer et des tunnels à creuser mais dans l’ensemble, on peut déjà fort bien imaginer ce que sera le CEVA avec ses gares lumineuses grâce aux briques de verre, et ses espaces aérés. L’opération a été un succès. Des explications claires ont été donné en ce qui concerne la sécurité et les places de parking.

La Tribune de Genève évoque dans un premier et un second article cette journée. Autre article sur RTS Info.

Le tunnel ferroviaire entre Annemasse et Genève bientôt terminé

Il ne manque plus que les trains. Ou presque ! D’ici la fin de l’année, la tranchée couverte entre Annemasse et Genève devrait être achevée. Le chantier du Ceva (Léman Express) progresse rapidement et se terminera en grande partie à la fin 2018. Les Français devront même attendre les Suisses qui finiront, eux, un peu plus tard.

Julia Berrier fait le point des travaux dans Le Messager