Skip to main content

Oppositions : risque important de retard sur le chantier du CEVA

Comme le relève Marc Moulin dans la Tribune de Genève du 1 juin et celle du 15 juin les nouvelles oppositions au sujet des protections antibruit font courir un risque de retard supplémentaire à la mise en service du CEVA. «Si nous voulons être dans les temps, nous devons impérativement disposer d’une autorisation en force cet été pour démarrer les travaux sur la section allant des Eaux-Vives à la frontière», indique Magalie Melly, porte-parole du projet CEVA.

Les CFF construisent une voie pour les marchandises à Founex depuis le mois d’avril

Léman 2030 prévoit le passage tous les quarts d’heure des trains du RER Vaud et du Léman Express et veut doubler le trafic ferroviaire entre Lausanne et Genève. Résultat : il faut construire une voie supplémentaire pour le transport de marchandises entre Founex et Coppet soit 3,8 milliards de francs suisses d’investissement Les travaux dureront jusque fin 2019 et coûteront 73 millions de francs suisses.

Lien : CFF SA Communiqué de presse du 16 mai 2017 de l’Office fédéral des transports

Une grosse tâche attend la nouvelle société Lémanis

Une grosse tâche attend la nouvelle société Lémanis, qui va exploiter le Léman-express. A sa tête, un tandem franco-suisse Armelle Laugier (SNCF) et Mario Werren (CFF). L’expérience d’une exploitation binationale n’est pas nouvelle mais le Léman Express présente des particularités : le matériel est différent ainsi que le système électrique. Le statut du personnel et l’objectif du « billet unique » font aussi partie des négociations. Les attentes et exigences de la clientèle peuvent aussi varier de part et d’autre de la frontière !

Lien : La Tribune de Genève du 11 mai 2017  « Lémanis, la société qui veut gommer la frontière » par Marc Moulin .