Skip to main content

Rouler sur la voie verte du CEVA

Les 12 km de la voie verte entre Annemasse et Bonne et d’Annemasse à Genève sont sur le point d’être utilisés par les piétons et les cyclistes, du moins partiellement, comme le relève Julia Chivet dans Le Messager.

Les travaux ont débuté à Crans Sales en juin dernier et s’étendent vers Vétraz-Monthoux et bientôt Bonne.

La voie verte entre Annemasse et Genève sera utilisable au début 2018.

Dès le mois de mars, débutent les travaux de modernisation de la gare d’Annemasse.

Le futur développement ferroviaire impose des modifications. L’adaptation des quais à un flux de voyageurs plus important s’impose. Les voies doivent aussi être modifiées.

Le quai  1 sera rallongé de 100 mètres. Un nouveau quai sera dédié aux voyages entre Annemasse et la Suisse et des travaux importants obligeront la fermeture partielle de la gare entre mars et septembre 2018.

Les CFF songent à lancer des trains sans conducteurs

Une révolution dans notre façon de voyager et le transport des marchandises ! Pour atteindre plus de 30% la capacité du réseau, les CFF envisagent une automatisation et des systèmes digitalisés. Des wagons « intelligents » et des trains télécommandés. L’état des voies, les travaux, le déplacement des marchandises seront aussi sous contrôle informatique. Les CFF songent même à des drones comme le relève l’article de Caroline Zuercher dans la Tribune de Genève.

RailFit 20/30, vise la suppression de 1400 postes de travail d’ici 2020. Une autre ombre au tableau : l’appel aux services Uber prévu pour fin avril, ce qui ne manque pas de soulever une vive opposition de syndicats concernés !

Un artiste français décorera la paroi de verre de la station Lancy-Pont-Rouge

La grandiose marquise de verre imaginée par l’architecte Jean Novel à la station Pont-Rouge à Lancy étant trop coûteuse, elle sera remplacée par un simple parapet vitré. Le Fonds d’art visuel de la Ville de Lancy a lancé un concours pour décorer ce mur de verres. Parmi 28 dossiers et projets, le jury a choisi celui de l’artiste Gérard Collin-Thiébaut, déjà sollicité pour les vitraux de la cathédrale de Cahors.

Intitulé « Hier, aujourd’hui,demain », la maquette laisse une place privilégiée à l’histoire du village de Lancy et à ses habitants.  La station Pont-Rouge, devrait être opérationnelle en juin 2017 comme le relève Irène Languin dans la Tribune de Genève.

Un nouvel obstacle pour le CEVA.

Cette fois ce n’est pas en raison de problème technique que la date de mise en service du CEVA risque d’être reportée, c’est en raison des mécontentements de riverains. Le dépôt de quatre nouvelles oppositions déposées récemment, en raison des risques des vibrations et perturbations sonores, laisse songeur.

La comparaison avec l’installation du métro à Lausanne qui s’est fait sans grand heurt, illustre bien selon le journaliste et chroniqueur Marc Moulin de la Tribune de Genève, une certaine mauvaise humeur ou mauvaise foi bien genevoise.

On a trop souvent attribué au CEVA la cause de tous les maux : le bruit, la dévalorisation des terrains ou son contraire, l’importation de « malfrats étrangers ». Porteur de beaucoup de fantasme, il alimente encore les débats alors que l’avancement global du projet a atteint les 74 %.

Extension souterraine de la gare de Cornavin : nouvelle convention approuvée

Le Conseil d’Etat du canton de Genève a approuvé une convention de financement entre la Confédération, le canton de Genève, la Ville de Genève et les Chemins de fer fédéraux (CFF) sur l’extension de capacité du nœud de Genève. Cette convention fait suite à l’aboutissement des études d’avant-projet de novembre 2016 et s’inscrit dans le cadre de la convention-cadre sur l’extension de capacité du nœud de Genève du 7 décembre 2015.

L’art s’invite au futur Léman-Express !

Comme le relève Léman Bleu des jeunes artistes suisses et français spécialisés dans l’art urbain vont peindre leur vision de la région avant sa transformation ferroviaire : 230 kilomètres de lignes desservant quarante-cinq gares !

C’est sur le bus de la ligne 61, reliant les gares de Cornavin et d’Annemasse, ainsi que sur des bâches de chantiers de la gare des Eaux-Vives, futur pôle multimodale au cœur du réseau que les artistes Joule Champod, natif de la Jonction (CH), et Nadib Bandi, originaire de Saint-Julien-en-Genevois (FR), exerceront leur art.

En sus du bus 61, les artistes du collectif Leitmotiv constitué de Wozdat, Keim et Ygrek1, originaires d’Annecy, Grenoble et Genève, ainsi que K2 et Koko, originaires de Cranves-Sales et Douvaine, ont réalisé des fresques géantes sur des anciennes bâches du chantier CEVA.

Un art qui se veut visible : près d’un million de personnes seront interconnectées grâce au rail !